L’acoustique mérite d’être connue

Un peu de philosophie nous fera le plus grand bien et je me sens d’humeur badine en cette belle journée ensoleillée, pour remettre au goût du jour un article passionnant sur l’acoustique.

« L’acoustique, l’audiophile obtus, sa femme et son amant  » Petit clin d’œil à Peter Greenaway et son fameux film « Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant (The Cook, the Thief, his Wife and her Lover) » sorti en 1989, j’adore le réalisateur et l’homme anti-conformiste qui sait pousser l’humour noir à son paroxysme, mais avec une certaine classe.

Ce message s’adresse en particulier aux prêtres des mesures, aux apôtres des calculs informatiques, à celles et ceux qui ne croient, vivent et ne jurent que pas les chiffres alignés sur le fond de leur écran … et qui en bout de ligne n’en savent toujours pas plus sur comment améliorer l’acoustique de leur salon ou dans le meilleur des cas, leur pièce dédiée.
Je ne sais même pas si ces gens là écoutent de la musique.

C’est bien beau d’effectuer des mesures et d’afficher une courbe de réponse en fréquences … et? ça va vous mener où?

À moins que vous ne soyez propriétaire d’une salle de spectacle ou un théâtre de plusieurs centaines de sièges, qui réclame en effet des mesures appropriées afin de déterminer comment va sonner la salle avec et sans le public, le tout réalisé par des professionnels expérimentés avec du matériel spécifique coûteux, je ne vois pas à quoi cela va vous servir dans votre salon familial de 20/30m2.
D’autant que faire déplacer un spécialiste chez vous, ça coûte presque aussi cher qu’un traitement acoustique!

Read More